Le Communiqué final en quelques points

tribune-ceremonie-de-cloture-comesaSur le Secteur Privé

  • Félicitations au COMESA Business Council (CBC) pour la mise en œuvre du Projet d’approvisionnement local et le renforcement des capacités techniques des PME sur les normes ;
  • Invitation aux États membres à collaborer avec le secteur privé dans la mise en œuvre de mesures stratégiques qui traitent des questions de capacité technique, l’accès aux marchés et la compétitivité des PME pour assurer leur participation inclusive dans les chaînes d’approvisionnement régionales ;
  • Parmi les mesures : l’harmonisation du cadre réglementaire sur les normes, le renforcement des infrastructures de normalisation, la création d’un mécanisme de certification abordable et le développement d’institutions financières pour les PME spécialisées.

Le genre et la Femme

  • Salué la gestion du Fonds du COMESA en faveur du renforcement du rôle économique de la Femme ;
  • Félicitations pour Madagascar, le Malawi et Maurice pour la signature de la Charte sociale du COMESA. Appel aux autres Etats membres pour signature, afin que la Charte puisse entrer en vigueur ;
  • Projet 50 millions de Femmes africaines. Appel aux Etats membres à participer à sa mise en œuvre.

Sur la Zone de Libre Echange

  • Invitation aux États membres du COMESA à mettre en œuvre la politique d’industrialisation, vendre des produits à valeur ajoutée pour augmenter le flux du commerce intra régional ;
  • Salué la décision du CBC d’établir un forum régional pour les organismes de promotion du commerce national, en collaboration avec les organismes de promotion des investissements commerciaux dans les États membres et les organismes nationaux du secteur privé pour promouvoir le commerce intra régional.

Sur le renforcement des capacités

  • Salué la décision de lancer l’Université virtuelle COMESA, réunissant 22 universités ;
  • Salué la création de l’Université de la SADC pour la science et l’innovation, lancée en août 2016 ;
  • L’Université virtuelle COMESA et l’Université SADC vont collaborer.

Infrastructures

  • Investissements consentis pour le développement des infrastructures, en particulier dans les transports aérien, ferroviaire, routier et le secteur de l’eau ainsi que celui de l’énergie et les
  • technologies de l’information de la communication ;
  • Souligne l’importance de l’amélioration de la connectivité maritime entre les États membres insulaires et ceux de la partie continentale :
  • Approbation de la création d’un Centre Cyber Sécurité régionale avec l’association des régulateurs pour l’Afrique orientale et australe.